Entretien du sabre

Entretenir son sabre

Au Meibukan, à partir d’un certain niveau, nous pratiquons le iaijutsu avec des katana. Les lames sont en acier et nécessitent d’être entretenues. Après chaque cours, il est donc important de huiler la lame de son sabre pour la préserver et éviter qu’elle ne s’oxyde (formation de rouille sur l’acier).

Un iaito (sabre d’entraînement non tranchant) est constitué d’une lame fait d’un alliage de zinc et d’aluminium chromé. Ainsi, il ne risque pas l’oxydation et ne nécessite pas le même entretien que celui du katana. Mettre de l’uchiko sur la lame d’un iaito est fortement déconseillé, celui-ci risquant d’enlever la couche protectrice de chrome.

NB : On ne touche jamais une lame de katana directement avec les doigts, cela enlèverait une partie de l’huile protectrice, et risquerait de déposer les impuretés acides présentes sur la peau, ce qui pourrait oxyder la lame.

Kit d’entretien du sabre

Le kit pour entretenir un sabre doit contenir :

  • huile de choji, qui est de l’huile de clou de girofle ;
  • uchiko, petit sac en tissu contenant de la pierre à polir en poudre ;
  • nugui-gami, papier de riz très fin ;
  • mekugi-nuki, petit marteau en bronze pour ôter les mekugi et libérer la lame de la tsuka (poignée) ;
  • flanelle et son étui, morceau de tissu contenu dans un étui en plastique ;
  • katana-makura, petit coussin où l’on dépose la lame du sabre (optionnel).
Kit d'entretien d'un sabre

1 – Essuyer la couche d’huile

La première étape consiste à retirer l’ancienne couche d’huile. Vous pouvez utiliser pour cela le nugui. Sinon, un simple morceau de tissu propre ou un mouchoir en papier peut suffire. Faites bien attention cependant à ce qu’il ne contienne aucune particule susceptible de rayer la lame.

Passer une première fois votre tissu doucement, sans appuyer, sur la lame pour enlever les impuretés. Puis répétez l’opération une deuxième fois avec un nugui, mouchoir ou morceau de tissu propre, plus fermement cette fois-ci, pour enlever toute trace d’huile. N’oubliez pas le mune (dos) du sabre et très doucement, le ha (tranchant). Soyez délicat pour ne pas vous blesser !

2 – Passer la poudre d’uchiko

La deuxième étape consiste à appliquer de la poudre d’uchiko en tapotant légèrement à divers endroits pour répandre la poudre sur la lame. Cette poudre possède à la fois un pouvoir abrasif et absorbant afin d’éliminer tout résidu d’huile usagé sur le sabre. N’oubliez pas le mune !

Une fois la poudre répandue, de la même manière que dans la première étape, prenez un nugui, mouchoir ou tissu et essuyez doucement l’uchiko sur la lame.

3 – Huiler la lame

La troisième étape consiste à huiler de nouveau la lame pour la protéger de l’air et donc de l’oxydation. Pour cela, prenez la flanelle sur laquelle vous appliquez quelques gouttes d’huile, puis enduisez les deux faces du sabre, le dos et le tranchant.

4 – Vérifier que toute la lame soit bien huilée

La quatrième et dernière étape consiste à vérifier, en se servant des reflets de lumière sur la lame que celle-ci soit entièrement recouverte d’huile. Évitez de souffler ou de respirer dessus.