Pierre Salvetti

Pierre Salvetti

« Dès l’âge de 5 ans, j’ai développé une passion pour les épées, la chevalerie et l’histoire. Cette passion constitue le fil conducteur de ma vie et demeure toujours aussi fraîche, plus de 40 ans après » (Pierre Salvetti).

De l’apprentissage…

En 1982, à l’âge de 14 ans, Pierre Salvetti commence les arts martiaux par le karaté Shotokai au Zenkiryu de Romans, école dans laquelle il reste deux ans : « C’était une école très dure sur le plan physique. Nous pratiquions dehors et pied nus en plein hiver, ainsi qu’au plus chaud de l’été. Nous devions faire des « sauts de canards » sur 400 m avec un bâton, le « bo » japonais, de plus de 1,80 m, tenu à bout de bras, pied nus dans la broussaille et les chardons. La peau sous les orteils partait en lambeaux. Cette école m’a clairement appris à accepter la souffrance, l’austérité, appelée « Shugyo » en japonais. »

À 15 ans, Pierre Salvetti quitte le club de karate et démarre sa formation du sabre au Shobukan dojo à Paris avec Jean-Pierre Réniez. Il pratique alors le iaido – école Muso Shinden et Seitei Iai – et le kendo. Après cinq années de pratique, il obtient son 1er dan de iaido.

À 18 ans, en plus des nombreuses heures de sabre le week-end à Paris, Pierre commence l’aikido en semaine à Romans : « Je commençais la pratique de l’aikido, car on m’avait dit qu’en aikido on faisait du sabre. C’était surtout la pratique du sabre qui m’intéressait dans l’aikido ».

À ses 17 ans, son père lui offre un katana ancien : « Pour moi cela marque réellement le début de la pratique du sabre. Depuis mes 17 ans, je n’ai plus jamais pratiqué avec un Iaito ».

Quand il atteint l’âge de 21 ans, les trajets Paris-Lyon ne sont plus conciliables avec ses études. Il quitte alors définitivement le Shobukan dojo, mais conserve l’aikido jusqu’à ses 26 ans. À 27 ans, il s’inscrit au dojo de kendo et de iaido de Lyon (ancien dojo du Clam à Vaise), dans lequel il pratique durant trois années.

À l’âge de 30 ans, M. Nishimura, aujourd’hui retourné au Japon, enseigne à Pierre une école ancienne de iaijutsu et de kenjutsu, la Shinmei Musô tô-ryu : « C’est une école plutôt confidentielle et un art familial. Cette école a été fondée par Tô Shimotsuke No Kami Motoharu, au début de l’ère Edo et elle a un lien direct avec l’école Shin Muso Hayashizaki. Il m’a appris également 7 katas de naginata de l’école Shinto Ryu ».

…à l’enseignement

pierre-salvettiEn 1999, Pierre Salvetti rejoint le club d’Heyrieux pour donner des cours de sabre. C’est ainsi qu’est créée, de manière non officielle, le Meibukan. 11 ans plus tard, en 2010, Meibukan quitte Heyrieux pour rejoindre l’Association Aikikai du Rhône.

« En décembre 2014 cela fait donc 31 ans que je pratique la voie du sabre, 32 ans les arts martiaux et 16 ans que j’enseigne. Cela fera sourire plus d’un si je dis que j’enseigne avec seulement un 1er dan de Iaido après 31 années de sabre. Mais ceux qui me connaissent savent très bien que ma pratique d’aujourd’hui n’a plus rien de commun avec la pratique de mon 1er dan » (Pierre Salvetti).